LE SHIATSU

Découvrez l’origine, les principes et plus encore …

Index

L'ORIGINE

La thérapie manuelle japonaise (SHIATSU) est née au début du siècle.

Synthèse entre plusieurs techniques, elle emprunte à la médecine chinoise son principe d’action.

Seule la manipulation diffère et confère au Shiatsu un caractère unique de  »soin manuel énergétique sur l’ensemble du corps ».

La médecine chinoise est née il y a plus de 3000 ans. Depuis, de nombreux textes et de nombreuses écoles sont nées nous donnant des observations remarquables et des renseignements d’une précision  »toute asiatique  » sur le comportement de l’homme face à la maladie.

Nous parlons en SHIATSU de diagnostic, mais ENERGETIQUE, pas du tout dans le sens médical.

Chaque pathologie, va provoquer des déséquilibres au niveau des énergies du corps, et c’est à ce niveau que nous agissons.

Nous avons besoin du diagnostic médical (fait PAR LE MEDECIN) pour établir notre diagnostic énergétique, et avons une action indirecte sur les symptômes liés à ces pathologies..

Le Shiatsu a été officiellement reconnu par le Ministère de l’emploi comme profession.

Ceci grâce au SPS qui est à ce jour la seule organisation représentative à délivrer un titre professionnel reconnu par l’Etat. Il a obtenu le titre professionnel de « Spécialiste en Shiatsu » et son inscription au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP) – 
Journal Officiel du 25/07/2015.
Code 330 (Spécialités plurivalentes des services aux personnes).

Depuis le 26 Juillet 2020, le  Titre est en cours de renouvellement et en attente.

L’école de Shiatsu FUJI-TAISHAN ayant obtenu l’habilitation du SPS, les étudiants validant l’ensemble des conditions requises par le SPS et l’école pourront ainsi prétendre au titre professionnel de Spécialiste en Shiatsu

SES
PRINCIPES

Là, médecine et philosophie sont indissociables.

Non pas que l’asiatique perde le sens du concret, bien au contraire, l’homme est considéré de manière globale. Il est un tout, unique, un microcosme dans le macrocosme: il est lui même un « petit univers » qui subit les mêmes lois que le « grand univers »

Les grands principes sont tous nés de l’observation : les anciens cherchèrent plus à répondre au Comment ? qu’au Pourquoi ?

Ils observèrent que les changements de climat influencent certaines maladies, que les saisons font apparaître certains maux, que certaines affections sont exacerbées à certaines heures.

Le principe vital, clé de voûte de cette organisation est la Circulation de l’Energie.

Le principe d’action du Shiatsu est sensiblement le même que celui de l’acupuncture, c’est-à-dire la restauration d’une libre circulation d’Energie dans notre organisme (au sens large) par rapport aux Energies qui font notre environnement et l’Energie originale de la vie, le Ki…

C’est cette notion du Tout et de l’Unité qui fait défaut dans la médecine occidentale et qui explique pourquoi l’on a recours trop rapidement au spécialiste.

L'ÉNERGIE

L’énergie, le souffle : c’est le flux vital entre 2 pôles opposés et complémentaires qui anime toute chose sur la terre.

YIN-YANG

Le jour (Yang) n’existe que par rapport à la nuit (Yin).
Le chaud (Yang) n’existe que par rapport au froid (Yin).

Ainsi, l’Homme est un relais entre le Ciel (Yang) et la Terre (Yin).

Ce modèle s’applique immédiatement à la médecine. Ainsi, dans tout traitement, il sera tenu compte de la circulation CIEL-HOMME-TERRE qui lorsqu’elle évolue librement protège l’individu contre les maladies physiques ou psychiques.

Nous pouvons dégager 3 grands fluides :

  • L’Energie défensive (défense du corps contre les agressions externes).
  • L’Energie alimentaire (fruit de l’assimilation des aliments liquides et solides).
  • L’Energie Ancestrale (réservoir unique contenant l’hérédité des géniteurs).

SON MODE
D'ACTION

L’énergie est source de vie.

Tous les êtres et les choses sont des manifestations plus ou moins subtiles de l’énergie. Le ciel est moins manifesté que la terre, il est représentatif du Yang. La terre, dense, plus manifestée, représente la matière, type Yin.

L’Energie est source de vie. Tous les êtres et les choses sont des                  manifestations plus ou moins subtiles de l’énergie. Le Ciel est moins manifesté que la Terre, il est représentatif du Yang. La terre, dense, plus manifestée, représente la matière, type Yin.
L’oscillation permanente entre ces 2 pôles expliquera d’ailleurs le type de pensée non dualiste des orientaux car, tel les plateaux d’une balance réunis par le fléau central, l’équilibre n’est possible que grâce à un 3ème élément (cf l’exemple de l’eau) :


           EAU  …………… VAPEUR
                     ……………  GLACE

Les anciens textes disent « L’Energie rentre à 3 heures du matin dans le méridien du Poumon » Nous comprenons mieux maintenant pourquoi les crises d’asthme apparaissent vers 3-4 heures du matin. Suivant l’heure de la journée, les marées énergétiques viendront alimenter les autres méridiens, et influencer sur leur fonctionnement.

LES
MERIDIENS

Il est maintenant désigné sous ce terme les « chemins » qui permettent à l’Energie de circuler d’une région ou d’un organe à l’autre.

12 méridiens situés de chaque côté du corps « représentent » toutes les fonctions organiques (foie, rein, système nerveux…)

8 méridiens, nommés « Merveilleux Vaisseaux » sont des régulateurs du Yin et du Yang.

Pour citer un exemple, le méridien de la vésicule biliaire(VB) débute au coin externe de l’oeil et se termine à l’extrémité du quatrième orteil. Entre ces deux points, il aura « couvert » le temporal, l’oreille, l’épaule, les organes foie et vésicule, la hanche, la cuisse et la jambe sur leur face externe.

Des douleurs peuvent s’étager sur tout le trajet du méridien, indiquant un dysfonctionnement de la VB.

Voici pourquoi on peut traiter une migraine temporale en massant le quatrième espace métatarsien.

LA
PRATIQUE

La base de notre travail provient directement de Maîtres Japonais.

Il s’agit de traiter le corps dans sa totalité par pression rythmée sur tous les méridiens pour obtenir un équili­brage global que l’on appelle Shiatsu complet (ou Shiatsu fami­lial car c’est ainsi qu’il est pratiqué au Japon, au sein de la famille).

Classiquement, le Shiatsu utilise les doigts et principalement les pouces, sous forme de pressions.

Mais on peut em­ployer également les paumes des mains, le coude, les articula­tions métacarpo-phalangiennes, les genoux ou encore les pieds. Les pressions s’effectuent le long des « keraku » (méridiens), sur des « tsubos » (points), au travers desquels circule, plus ou moins bien, une
 certaine forme d’énergie.
Le Shiatsu s’exécute toujours sur une surface plane et dure, de préférence sur des tatamis japonais afin que l’exécutant puisse évoluer facilement autour du sujet à même le sol et exercer ainsi des pressions qui mettent en jeu le poids de son corps.

Traditionnellement le Shiatsu se pratique par-dessus les vêtements pourvu qu’ils soient amples et peu épais. Non que le Shiatsu-Shi (celui qui pratique) évite le contact physique, mais l’interposition d’un tissu entre la main et la peau permet une meilleure exécution technique et un plus grand confort pour celui qui reçoit.

 

 

QUI PEUT EN
BÉNÉFICIER

L’expérience qui est aujourd’hui la nôtre, prouve que l’âge des patients traités en Shiatsu est quasiment sans limites, en fait il n’y a pas d’âge !!

Il n’est pas possible de dresser une liste exhaustive des résultats obtenus. Le SHiatsu dans son action de rééquilibrer l’Energie circulant dans le corps, va diminuer ou améliorer nombreux symptômes, soit de mal-être, soit secondaires à des pathologies.. 

ATTENTION : nous ne parlons de pathologies QUE dans le sens énergétique, par rapport aux déséquilibres énergétiques engendrés par ces pathologies..

En aucun cas nous ne faisons de diagnostic médical par rapport à un symptôme quelconque.

Seul le médecin fera un diagnostic médical.

Toute personne qui ne « se sent pas bien » sans manifestation apparente peut être amenée à consulter car les troubles énergétiques précèdent toujours l’apparition des symptômes proprement dits.

La pratique régulière du Shiatsu diminue les variations autour de l’équilibre.

Ce recentrage permet à l’organisme bien « réglé » de diminuer les pertes d’énergie.

L’individu se sent alors plus fort et mieux armé. Le Shiatsu est avant tout un outil de PREVENTION… 

Outil qui peut s’associer à un traitement allopathique lorsqu’une pathologie est déjà déclarée… et qui peut alors soit le compléter, soit diminuer les effets secondaires de certains traitements..

En aucun cas, le traitement pa SHiatsu ne se substituera à un traitement médical nécessaire..

De plus, à l’inverse de l’allopathie, plus on pratique et plus la sensibilité augmente, les choses s’affinent et le déséquilibre est perçu plus tôt.